Identifiez-vous ou inscrivez-vous au site
« IASP 2016 »
Pour consulter le contenu de ce site, vous devez vous identifier ou vous inscrire Pas encore inscrit  ?
L'inscription et l'utilisation de MediPass sont des services gratuits
connexion
 

Envoi du mail en cours
 
Moteur de recherche
Comité de rédaction

Médecins rédacteurs:

Pr Françoise Laroche (Paris)
Pr Serge Perrot (Paris)

Directeur de la publication : Thierry Klein

Directrice médicale : Dr Caroline Reitz

Edito
Classification des maladies douloureuses
Par le Pr Françoise Laroche (Paris) le 07-11-2016
Les membres de l’IASP ont proposé lors de ce congrès, la nouvelle classification CIM11 des douleurs chroniques : Classification CIM 11 – Proposition de classification des douleurs chroniques musculosquelettiques
  Lire la suite

Les derniers articles scientifiques
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Oxycodone versus tramadol dans l'arthrose. Étude pilote
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
Le projet de cette étude est très ambitieux mais les auteurs ont eu beaucoup de mal à recruter les patients. Ils ont donc fait une simple analyse d’effets secondaires comparés entre les 2 traitements. L’étude exploratoire projetée à la recherche d’un mécanisme d’action antalgique
Symptômes au cours de «l'algodystrophie» - Syndrome douloureux régional complexe
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
Dans la littérature, le SDRC 1 est plus fréquent que le SDRC 2 (85%). Cette étude épidémiologique a porté sur 1822 patients, 460 ayant un SDRC dont 69% depuis plus d’un an. 54% avaient une douleur avec composante neuropathique. Les symptômes les plus douloureux
Évaluer le catastrophisme dans la PR est aussi important notamment avant de commencer un traitement de fond biologique (bDMARD)
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
Les patient reported outcomes (PROs) ont une importance pour l’évaluation des traitements et du suivi au cours de la PR. 209 patients ont été inclus dont 152 patients (72.7%) poursuivaient leur bDMARD pendant les 12 mois de l’étude. Toutes les variables incluant le catastrophisme lié à la douleur ont diminué
Dysrégulation du système opioïde endogène au cours de la fibromyalgie ?
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
En 2007, l’équipe de Harris, Clauw, Gracely et Zubieta publiait que la disponibilité des récepteurs opioïdes endogènes centraux était diminuée au cours de la FM (The Journal of Neuroscience, 2007;27:10000 –10006). Les auteurs ont comparé 2 groupes : 17 FM et 17 personnes saines
Douleur et polyarthrite rhumatoïde : quand l'inflammation part, que reste-t-il ?
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
Quelques chiffres ! 25% des PR ont encore des douleurs à un an malgré un bon contrôle de l’inflammation. D’après une étude sur la douleur inacceptable persistante comme un facteur majeur à long terme de diffusion des douleurs et de fatigue. Dans cette étude
L'hypersensibilité à la douleur diminue la réponse à la rééducation chez les patients souffrant de gonarthrose
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
On sait que les patients avec gonarthrose ont des douleurs plus intenses lorsqu’une hyperalgésie est observée. Cette hyperalgésie est associée à une sommation temporelle au niveau neuronal. Cette étude avait pour objectif de voir si les non répondeurs à la rééducation étaient ceux souffrant d’hyperalgésie en utilisant les seuils douloureux (QST).
Procédures après accident, aggravation de la douleur et renforcement des demandes de compensations
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
Les litiges et réclamations après traumatisme sont connus pour favoriser l’aggravation de la Douleur et ses conséquences en termes de qualité de vie. Cette étude avait pour but de quantifier (si possible) la part des compensations et leur relation avec la douleur et ses coûts. 135 patients accidentés ont produit des demandes d’indemnisations
Connaissances sur les médicaments et la gestion de la douleur par les patients : nous ne savons pas ce qu'ils ne savent pas
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
Sur les 226 personnes analysées dans cette enquête, 71% étaient des femmes et 52% avaient plus de 40 ans. 70% avaient le bac ou un niveau d’études supérieures et 22% avaient des notions de base en santé. 39% des participants souffraient de douleurs chroniques. 46% des personnes sans bagage en santé
Evaluation de l'intensité de la douleur : quel est le message vraiment transmis par les patients ?
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 14-11-2016
La douleur étant une expérience subjective, il est difficile d’en parler et de transmettre son ressenti auprès des professionnels de santé. Les échelles pourtant indispensables ont leurs limites et cette étude en est la preuve ! Cette étude genevoise s’est intéressée à 392 patients disant avoir
Rôle des comportements d’appétence ou d’aversion vis-à-vis de la lombalgie subaiguë et chronique
Pr Françoise Laroche - CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris
Date de publication : 7-11-2016
On observe des différences entre les capacités de contrôles des patients souffrant de lombalgie. En effet, les lombalgiques chroniques ont une fonction aversive altérée vis à vis de la douleur avec une suppression de l’association des émotions avec les zones cérébrales impliquées dans la douleur telle que l’insula.